Rendre à une pièce sa luminosité naturelle - inspirations-deco
22433
post-template-default,single,single-post,postid-22433,single-format-standard,cookies-not-set,qode-social-login-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-4.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.2,vc_responsive

Rendre à une pièce sa luminosité naturelle

Les problématiques de ce chantier : cette pièce de vie pourtant bien exposée manquait considérablement de luminosité naturelle. En effet, mes clients étaient sans cesse obligés d’allumer les lumières (artificielles) afin d’y voir plus clair. De plus, ce lambris bois à essence relativement foncée donnait une impression d’écrasement à la pièce.

Je les ai donc aidé à faire entrer dans cette spacieuse pièce de vie une luminosité naturelle et à relever fictivement la hauteur de leur plafond qui soit dit au passage était inférieur à la hauteur traditionnelle de 2,50m.

Constat : du lambris bois foncé à lames fines sur le mur et au plafond ça commence à faire beaucoup. En effet, longtemps utilisé comme cache-misère, le lambris souffre aussi, avec ces lames, d’un look jugé ringard. Depuis quelques années, il s’offre pourtant une seconde jeunesse en déco et se relooke facilement en quelques coups de pinceau, qu’il soit au mur ou au plafond.

Photo en cours de réalisation :

Pour peindre en blanc le plafond, puisque ce dernier avait été vernis voici les étapes que nous avons suivies :

  • Commencez par bien préparer le support en le lessivant avec du St Marc (liquide, de préférence), puis rincez et laissez sécher. Egrainez la surface avec un papier de verre et dépoussiérez.
  • Appliquez un primaire d’accroche. Dans notre cas, nous avons utilisé du BIM acheté chez l’entreprise Maschio à Thônes que nous avons appliqué au pinceau afin de bien recouvrir l’intégralité du plafond et des interstices du lambris.
  • Etendez ensuite la peinture en utilisant un rouleau à poils mi-long et en croisant vos passes. Commencez par passer le rouleau dans le sens de la lame puis croisez dans le sens perpendiculaire aux lames afin que la peinture recouvre bien les interstices du bois. Il sera nécessaire de toujours appliquer, au moins, deux couches de peinture.
  • Laissez bien sécher en respectant le temps préconisé sur le pot de peinture.

 

ATTENTION : si votre lambris n’est pas vernis la démarche à suivre sera différente !!!

Nous avons décidé de ne pas toucher à la poudre en bois située au milieu de la pièce afin de conserver une délimitation fictive des espaces. Ainsi la cuisine ouverte sur le salon/salle à manger est délimitée du reste par cette poudre transversale en bois.

Pour garder un certain esprit « intérieur de chalet » puisque cet appartement se situe quand même sur les hauteurs de Thônes, nous n’avons pas touché au mur de lambris perpendiculaire au plafond que nous venions de peindre. Cependant pour donner un petit coup de nouveauté à ce mur, mes clients ont changé leurs appliques murales en y mettant des luminaires avec une embase noire. L’ampoule de lumière jaune pour la partie salon (2 700 K) est entourée par un élément filaire cuivré que l’on retrouve d’ailleurs en suspension au milieu du plafond blanc.

Mes clients souhaitant tout de même apporter un peu de couleur à l’intérieur de leur appartement ; nous avons opter pour peindre le mur en placo-plâtre derrière la télé en bleu type « Bleu Parma Gray » de Farrow & Ball. En effet, il fallait pour cette pièce avoir recourt à une teinte douce afin de ne pas assombrir le tout et continuer cette sensation de liberté que venait de procurer le relooking du plafond.

 

Voici la réalisation terminée :

Que pensez-vous de ce coup d’éclat ?

Si vous aussi, vous souhaitez des conseils pour moderniser votre intérieur rapidement et à moindre coût, n’hésitez pas à faire appel à mes services.

Mathilde S.

Pas de commentaires pour le moment

Poster un commentaire