Comment bien choisir son canapé ?
22465
post-template-default,single,single-post,postid-22465,single-format-standard,cookies-not-set,qode-social-login-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-4.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.2,vc_responsive
bien-choisir-canape

Comment bien choisir son canapé ?

Le canapé est l’un des meubles phare du salon. Il est donc indispensable de le choisir avec le plus grand soin. Dimensions, forme, choix du revêtement, usage ou encore options de confort : voici tout ce qu’il faut savoir pour adopter le modèle de canapé qui vous convient vraiment.

Prenons pour exemple mon dernier déplacement à domicile pour donner des « conseils déco » à une grande famille pour l’aménagement du salon d’un très joli chalet au Grand-Bornand (cf photos de cet article).  

1er critère de choix : la taille.

Quelques questions à se poser :

  1. de quelle place disposez-vous dans votre salon pour le canapé et quelle est la configuration à votre pièce ?
  2. combien de places souhaitez-vous qu’il ait ?
  3. désirez-vous un canapé d’angle ou un canapé droit ?

Relevez les mesures de votre pièce. N’hésitez pas à faire un schéma à l’échelle et insérez-y le canapé afin de voir l’espace restant pour les autres meubles (meuble TV, table basse, …), la circulation. En effet, l’élément en question ne doit être ni trop grand, ni trop petit.

Pour les petits salons, le canapé le plus approprié est celui qui permet de conserver une belle harmonie visuelle, ne prend pas toute la place et permet une circulation aisée. On opte donc pour un canapé 2 places que l’on associe, si besoin, à un petit fauteuil. Le canapé d’angle, plus imposant, peut être approprié si la configuration du salon permet de le placer dans un coin ; ainsi, il ne gêne pas la circulation et permet de gagner des places assises supplémentaires.

Les grandes pièces aérées pourront quant-à elles tout se permettre : grand canapé d’angle, canapé panoramique, canapé droit 2,3 ou même 4 places. On peut aussi opter pour un canapé modulable qui s’adapte aux transformations de la pièce et des goûts.

N’oubliez pas de vérifier que votre canapé passe la porte de votre logement et arrive à tourner dans les escaliers ou à entrer dans l’ascenseur si vous prévoyez de le mettre en étage.

2ème critère de choix : l’usage.

Interrogez-vous sur votre mode de vie, vos besoins et vos envies.

  • Avez-vous besoin d’un couchage supplémentaire ?

-> Si oui je vous conseillerais de vous tourner vers un canapé convertible. Evidemment comme tout ce qui est 2 en 1, le canapé-lit sera moins confortable qu’un canapé ou qu’un lit seul.

  • Avez-vous des enfants en bas âges et/ou des animaux ?

-> Dans ce cas il faut avoir conscience que le mobilier s’usera plus vite. Privilégiez donc des matériaux résistants, durables et anti-tâches.

  • Pensez aussi au côté pratique. En effet, certains canapés ont des accoudoirs qui peuvent servir de rangement. Les canapés d’angles peuvent quant-à eux avoir une méridienne qui se transforme en coffre pour stocker tout un tas de chose.

3ème critère de choix : le rapport qualité/prix.

Définissez le budget que vous êtes prêts à dépenser et mettez-le en rapport avec la qualité et la durée de vie que vous souhaitez obtenir. En effet, si acheter un canapé 2 places à moins de 500 € vous semble être une affaire cela n’en sera plus une lorsque vous serez obligé de le changer après 2 années d’utilisation.

4ème critère de choix : le revêtement.

Chaque matière a ses avantages et ses inconvénients. Le choix sera autant guidé par l’aspect esthétique que pratique. Pour l’esthétique, chacun aura ses préférences alors que côté pratique, voici ce qu’il faut savoir.

 Coton : AVANTAGES : pas cher, n’attire pas la poussière. INCONVENIENTS : il est préférable de lui appliquer un traitement anti-tâches (exemples : scotchgard ou teflon).

 Cuir : AVANTAGES : bien traité il sera la matière qui vieillira le mieux ; la plus belle qualité étant la pleine fleur. Sur le cuir peuvent être appliqués différents finissages à choisir selon le degré de résistance et le style souhaité. INCONVENIENTS : le prix, l’entretien (le nourrir régulièrement). Cette matière est parfois fragile au niveau des coutures et lorsqu’il y a des chats à l’intérieur du domicile. Une alternative existe : le simili cuir qui, grâce au progrès technologique échappe à l’esprit « cheap ». Il est d’ailleurs plus facile d’entretien.

 Nubuck (finition du cuir : cuir pleine fleur en fini velours ; en effet la pleine fleur sur son côté supérieur a subi un léger ponçage pour lui donner l’aspect du velours), daim : AVANTAGES : très résistant aux tâches puisqu’elles se poncent avec du papier de verre. Moins coûteux que le velours et très apprécié pour l’aspect vintage-chic. INCONVENIENTS : peut avoir des défauts naturels (liés à l’animal : cicatrices, …), fragile car la surface est peu protégée (sensible aux griffes d’animaux et à la lumière).

 Velours : AVANTAGES : très doux, large gamme de coloris, très solide. A ce petit plus qu’on appelle le double ton. Explication : fait de poils, ce tissu a donc un sens, et sa façon de recevoir la lumière évolue en toute logique selon l’orientation du poil : du plus sombre au plus clair, le contraste est toujours amusant. C’est ce qui permet à certains velours d’attirer spécialement la lumière et, suivant la brillance du poil, de la refléter de manière extraordinaire. INCONVENIENTS : le prix, attire la poussière, à éviter lorsqu’on possède un chat (griffes, poils).

 Tissu synthétique : AVANTAGES : toucher « peau de pêche », très résistant parce qu’il s’obtient par une filature très serrée. INCONVENIENTS : difficile à nettoyer via un nettoyage humide car ce procédé laisse souvent des auréoles (vérifiez bien si la micro-fibre se lave en machine), attire la poussière, décolore quand il est exposé aux rayons du soleil.

Puisque chaque revêtement possède ses avantages et ses inconvénients le conseil le plus judicieux que je puisse vous donner est de vous faire plaisir en prenant une matière que vous apprécierez.

Autres points à vérifier pour être sûr d’acheter un canapé de qualité :

  • Les structures les plus résistantes sont en contreplaqué ou en hêtre. Les traverses doivent être en bois, agrafées et collées pour plus de solidité.
  • Pour les tissu, l’indice martindale (du nom du Docteur qui a inventé la machine permettant de procéder au calcul dans les années 40) doit être, au minimum, compris entre 10 000 et 15 000. Attention, les indices de leurs compositions sur la finalité de leur utilisation pourront faire varier la durée de vie de votre article et son aspect de façon complètement différente. Un article qui peluche ou dont le tissu se déchire, ce n’est pas ce dont on a envie pour la décoration de sa maison.
  • La densité (= résistance du matériau utilisé qui va faire que l’on s’enfonce puis ou moins profondément dans celui-ci) ne devrait pas être inférieure à 30 kg/m3. En cas de mousse à faible densité, on s’enfoncera beaucoup plus qu’avec une mousse à densité élevée. D’une manière générale plus un confort est souple, plus le canapé sera arrondi et enveloppant. A contrario, plus le confort est ferme, plus le dessin du canapé est strict et droit.

 

Si vous vous posez la question de la couleur de votre futur canapé, je vous dirais que les teintes neutres présentent l’avantage d’être intemporelles et de se marier facilement avec d’autres éléments. Si vous trouvez ces dernières fades rien ne vous empêche de relever le tout avec des coussins et/ou plaids plus flashy. Néanmoins, un modèle coloré ou à l’imprimé fort apportera une bonne dose de personnalité à votre intérieur ; tout dépendra donc de votre tempérament.

Le canapé est la pièce maîtresse du salon, celle sur laquelle on s’installe pour regarder la télévision, prendre le thé avec ses amis, checker ses mails, … on y passe donc beaucoup de temps et il va déterminer les objets alentours : la table basse, le guéridon, la lampe. Prenez-en compte le reste de la décoration ou bien choisir un nouveau décor à créer autour de cet élément phare du salon.

Le canapé est choisi ? Place aux accessoires ! Quelques coussins et un plaid pour se lover pendant de longues soirées.

Utilisons tout ce que nous venons de voir plus haut pour récapituler et décrypter notre exemple. La partie dédiée au salon étant de superficie très confortable nous avons opté pour un canapé possédant 3 vrais et grandes places assises. Nous avons choisi un canapé modulable afin que ce dernier puisse évoluer avec et au sein de sa nouvelle maison. Via une courte analyse de la façon de vivre de mes clients et parce que le prédécesseur était un canapé d’angle, nous avons ajouté un module « pouf » qui transformera le canapé droit en un canapé d’angle rapidement et de façon pratique. Ayant beaucoup de place dans cet espace, nous avons ajouté un canapé deux places assises sans accoudoirs afin qu’il se transforme facilement en deux fauteuils bien distincts (comme vous pouvez l’observer sur la photo ci-dessus). Auparavant le canapé était en cuir noir ; il assombrissait considérablement la pièce et mes clients se sont aperçus au fil de leur utilisation que le cuir, finalement, n’est pas très confortable (les hommes ont vite chaud à l’intérieur). Du coup nous avons posé notre veto sur un canapé en velours car cette matière est très résistante. Il est de couleur gris clair parce que, grâce au double ton, nous avons tantôt un canapé clair, tantôt un canapé foncé en fonction du sens de brosse des poils. Pour finir nous avons personnalisé la décoration allant autour de cet élément phare, notamment en ajoutant un tapis à grosses mailles de laine gris clair mais non uniforme puisqu’il contient un trio de couleur (noir, gris et beige) que nous retrouvons d’ailleurs à divers endroits à l’intérieur de cette pièce. Ainsi cette élément de par sa composition s’inscrit parfaitement dans cet intérieur de chalet très cocooning.

Ainsi, j’espère vous avoir aiguillé sur le choix de votre futur canapé. Et n’oubliez pas … si vous avez besoin de conseils sur le sujet venez me voir je vous guiderai.

 

Mathilde S.

Pas de commentaires pour le moment

Poster un commentaire